Dede Koswara ou la triste histoire de l’homme arbre

456456456

Pourquoi certaines personnes vivent toute une vie sans rencontrer de problème de santé, tandis que d’autres traversent des expériences difficiles, que même les esprits les plus pervers ne pourraient imaginer ? Comme cet Indonésien du nom de Dede Koswara. Cet être humain se transforme lentement en arbre. Et aucun médicament ne peut l’aider.

Tout a commencé quand Dede était enfant. Il était en bonne santé. C’était un petit garçon gai, un meneur et un compagnon agréable. D’un naturel très curieux et éveillé, Dede pouvait passer des heures à explorer la jungle avec ses amis. Quand il avait 10 ans, il lui est arrivé une fois de tomber d’un arbre et de s’écorcher sérieusement les genoux. Toutefois, aucune importance particulière n’a été accordée à cet incident. Quel petit garçon n’a jamais eu des bleus ?

Les blessures sont restées ouvertes pendant longtemps, et quand elles ont commencé à cicatriser, à leur place se sont formées des verrues. Au début, il n’y en avait pas beaucoup. Mais au fil des mois, il y en a eu de plus en plus. Elles ont lentement mais sûrement commencé à recouvrir le corps de l’enfant, et Dede ne pouvait rien faire de plus que d’observer ce qui se passait sur son corps. Koswara était issu d’une famille pauvre, et ses parents n’avaient pas assez d’argent pour l’emmener chez un médecin. Et les guérisseurs locaux étaient incapables de soigner cette étrange maladie.

Comme cela arrive souvent, quand tout va bien, on a beaucoup d’amis, mais quand le malheur survient ils disparaissent. Dede n’avait plus personne sur qui compter. Ces meilleurs amis d’enfance se sont détournés de lui et ont commencé à le railler, comme tout le village d’ailleurs. Chaque année, l’état de Dede empirait. Des excroissances ressemblant à des arbres ont recouverts complètement ses pieds. Elles ont transformé ses mains en branches. Et son visage a lentement été envahi par l’écorce. Se déplacer lui causait des douleurs insupportables. Auparavant, quand les excroissances étaient moins nombreuses, il pouvait se nourrir lui-même en pêchant des poissons, mais avec la progression de la maladie, il n’avait pas d’autre choix que de pratiquement mourir de faim. Et quand un cirque ambulant est passé dans son village, Dede a décidé de s’enfuir avec lui. L’attraction que constituait Koswara promettait d’énormes profits. Et tout ce que l’on attendait de lui était de s’asseoir avec un petit panneau indiquant « homme arbre » pour attirer le public.

Beaucoup de temps est passé ainsi, et Koswara a tapé dans l’œil d’une équipe de tournage. Ils ont tourné un reportage sur lui, et le monde entier a appris « la triste histoire de l’homme arbre ». Le président indonésien, Susilo Bambang Yudhoyono, a lui-même vu ce documentaire et a personnellement ordonné de soigner Dede Koswara.

Les meilleurs médecins du pays se sont précipités à son secours. Des opérations méticuleuses et périlleuses ont été réalisées pour couper au laser les excroissances ressemblant à des branches sur le corps de Dede. Au total, cinq kilos d’excroissance ont été coupés. Dede a vu ses mains pour la premières fois depuis plusieurs années, et il a retrouvé l’espoir d’une vie normale. Mais la maladie n’a pas reculé. Après un certain temps, son corps s’est à nouveau transformé rapidement en arbre.

Sur les causes possibles de l’apparition et de la récidive de la maladie, la dermatologue Nina Tiourina a déclaré à La Voix de la Russie :

« Il s’agit apparemment de la maladie de Lewandowsky-Lutz, c’est-à-dire d’une epidermodysplasia verrucosa. C’est une maladie génétique héréditaire rare. Elle se caractérise par une propagation extrêmement étendue de papillomes sur le corps du malade. Je pense que dans le cas de Dede Koswara la maladie a progressé de façon particulièrement rapide en raison de son système immunitaire défaillant. Malheureusement, à l’heure actuelle, la maladie de Lewandowsky-Lutz est incurable. »

Dede ne peut donc rien faire de plus que de retirer chaque année les excroissances qui apparaissent. Bien sûr, il est difficile d’appeler cela une vie, mais Koswara ne capitule pas et continue de croire qu’un jour sa maladie guérira. T
Aliona Rakitina pour La Voix de la Russie

L’HOMME-ARBRE DE JAVA RECUPERE L’USAGE DES MAINS APRES 20 ANS DE CALVAIRE

homme-arbre.jpg

Dede Kowara, 37 ans, est Javanais. Suite à un banal accident d’adolescence, alors qu’il est à peine âgé d’une quinzaine d’années, Dede se blesse au genou. Ce qui n’était qu’une blessure caractéristique de la vie d’un enfant allait devenir le calvaire de sa vie. Une première petite verrue apparait rapidement sur ce genou endolori, suivie par toute une colonie qui commence alors à envahir chaque recoin de son corps, de manière incontrôlable. Au fur et à mesure que son cauchemar physique s’amplifie, la vie de Dede Kowara prend des tournants toujours plus désagréables. Il est d’abord obligé de quitter ses deux emplois d’ouvriers en bâtiment et de pêcheurs, ne pouvant plus exercer, pour devenir l’une des attractions principales d’un « Freak Show » itinérants. Puis un jour, après toutes ces années côte à côte, sa femme, sans doute incapable de le soutenir et de s’occuper plus longtemps de lui et de leurs deux enfants, les quitte tous les trois après dix années de mariage.

Pourtant, un peu comme un mauvais sort définitivement chassé, la chance de Dede tourne l’année dernière. Grâce aux médias. Plus exactement, grâce au journal anglais The Telegraph et la chaîne documentaire Discovery Channel Documentary. La chaîne documentaire prit le parti d’emmener en Indonésie  le docteur Anthony Gaspari, dermatologue Américain, dans le cadre d’un de ses tournages, à la rencontre de Dede, afin qu’il puisse observer la nature de ces verrues qui ressemblent à des racines d’arbre. Le dermatologue, également chercheur à l’université du Maryland, conclu après analyses que Dede Kowara, l’homme-arbre, souffre en fait du Papilloma Virus Humain, une infection assez commune, qui provoque des éruptions de verrues.

Le problème de Dede est en fait dû à une forme extrêmement rare de déficience de son système immunitaire, laissant son corps incapable de combattre les verrues. Le virus, contracté lors de la blessure initiale, est en fait capable de forcer laemécanisme cellulaire de ses cellules cutanées, leur ordonnant alors de produire en masse la substance causant ces excroissances si similaires à des racines d’arbres. Le nombre de globules blancs présents dans le sang de Dede était si faible que le docteur Gaspari soupçonnait initialement l’homme d’être atteint par le Sida.

homme-arbre1.jpg

Depuis cette cruciale découverte, Dede est passée à diverses reprises sur une table d’opération en Indonésie, en 2008, après que le docteur Gaspari ait pu expliquer à ses homologues indonésiens les raisons du mal qui le rongeait. Les médecins lui ont déjà enlevé presque deux kilos de verrues, ce qui lui permet pour la première fois depuis des dizaines d’années d’apercevoir la forme de ses doigts. Afin de renforcer son système immunitaire, Dede est soumis à un traitement de vitamine A synthétique. Plusieurs  opérations l’attendent encore dans les mois à venir, notamment pour greffer des tissus de peau sur certains endroits endommagés de son corps, et particulièrement les doigts, afin de lui permettre de retrouver une meilleure mobilité de ceux-ci.

Mais la grande nouvelle, c’est que malgré les nombreuses séquelles encore visibles, Dede ,pour la première fois depuis des années, a pu retrouver l’usage des ses doigts. Les médecins sont très fiers d’annoncer qu’il pourra socialiser plus facilement à l’avenir et travailler de nouveau. Et lui, sur son lit d’hôpital, s’est découvert un nouveau passe-temps, avec ses doigts retrouvés: le sudoku. Notre homme y est visiblement devenu accro et espère maintenant en finir avec tout ça et… se trouver une nouvelle femme à épouser!

Abstrait Concret

Image not available.

Voir les aspects techniques, les procédures et opérations sur JAMA Archives of Dermatology

Dede Koswara

l'homme-arbre ausculté par un médecin

l'homme-arbre fume

Les 2 dernières photos sur Gentside

Plus de Photos ici.

RECHERCHE DEDE KOSWARA SUR GOOGLE

Publicités

7 réflexions sur “Dede Koswara ou la triste histoire de l’homme arbre

  1. « Monsieurkaka », merci de ce commentaire fort intéressant…. Je me demande ce que serai le monde sans ordures démunies de cerveaux comme vous.

    Cet homme est très courageux, après ce qu’il a vécu physiquement et mentalement, c’est un « miracle » de le voir sourire sur la photo, en train d’écrire… Je lui souhaite du bonheur

  2. Je pense qu’il faut étudier rapidement cette prolifération anarchique de cellules afin de trouver un médicament ou traitement afin d’éradiquer ce processus dévastateur pour ces malades ! Ce doit être l’horreur pour eux et leur entourage

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s