Océans : c’est encore pire qu’on le pensait !!

61aa_beach_9652374

Sonnons l’alerte ! L’impact des activités humaines sur les océans serait encore plus important qu’on ne le pensait.

Lire l’article « Surpêche : les poissons pourraient disparaître d’ici 2035 » sur Archives Millénaires Dissidentes

 

Océans : une situation insupportable

Les Océans agonisent sous les déchets et les dommages infligés aux ressources halieutiques sont déjà parfois difficilement rattrapables.

https://i2.wp.com/mktg.factosoft.com/consoglobe/images/dechets-pollution-ocean.jpg

Alors qu’1 espèce de poisson sur 3 est menacée d’extinction, que les chalutiers vont toujours plus loin et sont toujours mieux équipés, les eaux de surface de nos océans sont de plus en plus vides et que les modèles informatiques prédisent la disparition globale de tous les stocks de poissons actuellement pêchés pour le milieu du 21ème siècle, c’est un groupe de biologistes et océanographes qui s’émeut.

En effet, selon eux, c’est sur l’ensemble des écosystèmes marins de la planète qu’a été sous-estimé l’impact des activités humaines : seulement 4 % des océans restent intacts , se sont émus ces scientifiques américains le 14 février 2008.

Ces biologistes et océanographes ont construit, pour la première fois, un atlas planétaire montrant l’impact de 17 types de perturbations liées aux activités humaines comme la pêche, la pollution ou le changement climatique sur tous les océans et mers.

Leur rapport fait le point sur les données que l’on connaît au niveau mondial mesurant l’impact humain sur les récifs coralliens, le plancton et l’écosystème des fonds océaniques …entre autres.

https://i1.wp.com/www.consostatic.com/wp-content/uploads/2011/01/dechets-pollution-ocean2.jpg

Repères

 

  • Plus de 40 % des océans sont très endommagés et très peu d’eaux marines restent vierges.
  • Les zones les plus touchées sont la Mer du Nord, le sud et l’est de la mer de Chine, le bassin des Caraïbes, la côte est de l’Amérique du Nord, la Méditerranée, la Mer Rouge, le Golfe Persique, la mer de Béring et plusieurs régions occidentales du Pacifique.
  • Les écosystèmes océaniques les mieux préservés sont ceux des régions polaires. « Mais ces sanctuaires sont menacés de dégradation rapide par la disparition grandissante de la calotte glaciaire résultant du réchauffement climatique et de la propagation des activités humaines dans ces régions », explique un scientifique qui a participé à au projet d’atlas planétaire.
  • Selon la FAO, 2/3 des espèces sont surexploitées dans le monde. On estime qu’une espèce s’effondre quand les prises de pêche ont diminué de 90%, ce qui était le cas de 29% des espèces en 2003.
  • Greenpeace soutient que ce sont 40% de la surface mondiale des océans sur lesquelles il faudrait arrêter de pêcher complètement et soustraire à toute activité humaine. Seuls 0,6% sont exempts d’intervention humaine aujourd’hui.

 

Source: Consoglobe

Sur le même site, lire « Plastiques, pétrole … Les Océans agonisent sous les déchets.« 

et « Poissons. Evitez (de manger) les espèces en voie de disparition« 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s