Qui a construit la Lune? Naturelle ou Artificielle? Un entretien avec Christopher Knight

15710445

Qui a construit la lune ? Un entretien avec Christopher Knight

21 mai 2006, magazine New Dawn

Dans Qui a construit la lune ? (« Who built the moon?), Knight et Butler (co-auteur du livre) soulèvent quelques fascinantes et stimulantes questions, les principales étant : Se pourrait-il que la lune soit artificielle ? Pourrait-elle même être creuse ? Et la lune existe-t-elle vraiment grâce à un accident heureux, ou est-elle le résultat d’un programme – et si c’est le cas, qui en a été l’architecte ? New Dawn a parlé récemment avec Christopher Knight de son nouveau livre controversé et de ses étonnantes conclusions.

NEW DAWN: Malgré tout l’intérêt porté à la lune, certaines réponses manquent aux questions les plus fondamentales de son origine et de son importance. Votre nouveau livre Qui a construit la lune ? projette une lumière sur quelques faits extraordinaires concernant la lune et propose une conclusion stupéfiante sur son origine. Pourriez-vous donner un bref aperçu de ces faits peu connus ou totalement ignorés ?

CHRISTOPHER KNIGHT: La lune se situe très près de la Terre, elle est pourtant considérée comme le plus étrange objet de l’univers connu. C’est un peu comme si on savait que tous les individus du monde sont complètement normaux, sauf celui qui habite près de chez vous, qui possède trois têtes et se nourrit de lames de rasoir usagées.

Le livre fait une liste des étrangetés de la lune, comme le fait qu’elle ne possède pas un cœur solide comme tous les autres objets planétaires. Elle est soit creuse, soit son intérieur a une très faible densité. Bizarrement, la concentration de sa masse est située sur une série de points juste en-dessous de sa surface – ce qui a perturbé le premier engin spatial lunaire. Le matériau dont est composée la lune provient d’une portion de la surface extérieure de la Terre, ce qui a laissé un trou en creux qui s’est rempli d’eau, que nous appelons aujourd’hui l’océan Pacifique.

La création de la lune grâce à ce rocher abandonné par la terre s’est faite très rapidement après la formation de notre planète il y a environ 4,6 milliards d’années.

La lune n’est pas seulement extrêmement bizarre dans sa construction ; elle se comporte également d’une manière rien de moins que miraculeuse. Elle est exactement quatre cents fois plus petite que le soleil mais quatre cents fois plus près de la Terre de sorte que le soleil et la lune semblent être précisément de la même taille dans le ciel – ce qui nous donne le phénomène appelé éclipse. Bien que nous pensions que cela va de soi, c’est l’une des plus grandes coïncidences de l’univers.

De plus, la lune copie le mouvement du soleil dans le ciel en se levant et se couchant au même point de l’horizon que le soleil aux solstices. Par exemple, cela veut dire que la lune se lève le jour de l’hiver (à son extrême position nord) au même endroit que le soleil le jour de l’été (à son extrême position sud). Il n’y a pas de raison logique que la lune copie le soleil de cette façon et cela n’est visible que par des humains sur Terre.

NEW DAWN: Qu’est-ce qui vous a conduit à écrire Qui a construit la lune ? Et ce dernier livre a-t-il un lien avec votre récente recherche qu’on peut lire dans Civilisation Une (Civilization One) et La machine d’Uriel (Uriel’s machine) ?

CHRISTOPHER KNIGHT: Les 6 livres que j’ai dû publier ces dix dernières années font partie d’une seule recherche continue. J’ai écrit Qui a construit la lune ? avec Alan Butler après que nous ayons achevé Civilisation Une, parce que notre recherche nous a amenés a étudier la lune de très près. Nous avons découvert que le système de mesure superbement avancé en usage il y a plus de 5000 ans était basé sur la masse, les dimensions et les mouvements de la Terre.

Cependant, pour plus de précisions, nous avons vérifié toutes les planètes et lunes du système solaire pour voir s’il y avait un quelconque schéma directeur. Chose étonnante, il a parfaitement bien fonctionné pour tous les aspects de la lune mais n’a correspondu en rien avec tous les autres corps connus – excepté le soleil.

C’était comme si nous avions trouvé le plan par lequel la lune avait été « fabriquée » à l’aide d’éléments très spécifiques prélevés sur la relation de la Terre au soleil. Plus nous regardions, plus tout collait – et collait avec perfection à tous les niveaux imaginables.

NEW DAWN: Encore plus époustouflant, vous avez découvert que l’ancien système de géométrie et de mesure utilisé à l’âge de pierre fonctionne parfaitement sur la lune. Quel est exactement ce système et comment les anciens ont-ils pu accéder à ce savoir ?

CHRISTOPHER KNIGHT:  Il n’est pas possible de décrire le génie de cet ancien système de géométrie et de mesure sans reparler du contenu de Civilisation Une.

Notre point de départ a été le travail d’Alexander Thom, un brillant professeur d’ingénierie de l’université d’Oxford. Il a identifié l’existence de ce qu’il a appelé le yard mégalithique (82,966 cm). C’était une unité de mesure précise qui constituait la base des structures de l’âge de pierre en Europe de l’ouest – comme celle de Stonehenge. La plupart des archéologues ont écarté son travail comme étant erroné mais quand on regarde froidement leurs objections, elles se révèlent sans fondement.

Alan et moi sommes capables de montrer comment ils ont conçu ces unités linéaires hautement précises basées sur la rotation de la Terre et comment elles sont devenues la base en usage aujourd’hui des unités de capacité et de poids de tous les temps. Encore une fois c’est exact – ce ne sont pas des approximations ou de l’à peu près.

Où les anciens auraient trouvé une telle connaissance est totalement déconcertant. Tout ce qui est sûr c’est qu’ils étaient en avance sur nous aujourd’hui ! Il est facile à quiconque de vérifier avec une calculette.

NEW DAWN: Votre conclusion est qu’il existe plus qu’assez d’anomalies concernant la lune pour suggérer que ce n’est pas un objet qui s’est produit naturellement et qu’il aurait pu peut-être être conçu pour soutenir la vie sur Terre. Comment êtes-vous parvenu à cette conclusion ?

CHRISTOPHER KNIGHT:: Non seulement la lune semble un objet impossible, mais il présente des bénéfices uniques pour nous humains. Il n’a été rien de moins qu’un incubateur de vie. Si la lune n’était pas exactement d’une taille, d’une masse et à une distance qui étaient les siennes à chaque étape de l’évolution de la Terre – il n’y aurait aucune vie intelligente ici. Certains scientifiques sont d’accord que nous devons tout à la lune.

Elle agit comme un stabilisateur qui maintient notre planète à l’angle exact pour que se produisent les saisons et qui garde l’eau à l’état liquide sur la plus grande partie de la planète. Sans notre lune la Terre serait aussi morte et compacte que Vénus.

NEW DAWN: Si la lune est une construction artificielle, quelles sont vos théories sur qui ou quoi l’a construit, et pourquoi ?

CHRISTOPHER KNIGHT:: Dans Qui a construit la lune ? nous expliquons que nous ne pouvions aboutir à aucune autre conclusion que celle d’une lune artificielle. Parce qu’il est certain que c’est l’âge de 4,6 milliards d’années qui soulève des points intéressants. Un autre facteur fut le message flagrant qui a été construit au cœur de la lune pour nous dire qu’elle est artificielle. Le langage du message est une arithmétique de base 10, aussi il semblerait que cela s’adresse à une espèce utilisant un système décimal qui vit sur Terre en ce moment – les humains.

On répond facilement à la question sur le pourquoi de la construction de la lune : pour produire tout ce qui est vivant, spécialement les humains. Quant à qui l’a fabriquée – hé bien c’est assez difficile à dire ! Nous donnons trois possibilités auxquelles nous pensons, à savoir : Dieu, les extraterrestres ou les humains. La seule qui soit scientifique à 100 % est la dernière. Le voyage dans le temps est accepté universellement comme étant physiquement possible et plusieurs scientifiques sont près de renvoyer de la matière dans le temps. Nous pouvons envisager qu’on a pu construire des machines dans le futur qui pouvaient être renvoyées dans le passé pour prélever de la matière à la jeune Terre pour construire la lune – probablement à l’aide de la technologie des mini trous noirs.

Source NewDawnMagazine

Traduit par le BistroBarBlog

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s