LES OVNI ET L’ART DU CAMOUFLAGE… ÉVENTÉ !

camouflage-OVNI

 Par Christian MACÉ

Au fil des décennies, une constante du mode opératoire des OVNI s’est imposé aux yeux des ufologues attentifs.

À savoir que ces mystérieux OVNI savent pratiquer le mimétisme, l’amnésie et l’invisibilité pour vaquer à leurs activités clandestines…

Dans une étude précédente intitulée « Ce phénomène X qui perturbe notre technologie spatiale1« , j’évoquais ce mimétisme pratiqué dans le domaine des signaux radio, dés les années cinquante…

Voici une autre sorte de mimétisme parfait (presque) :

Secteur de Morez, dans le Jura, début du mois de novembre 1957 (ou 1958), vers 23h15. Observation par un couple d’instituteurs, d’un « autorail ou wagon » stationnant sur la voie de chemin de fer; fait étrange, cependant, les fenêtres laissaient filtrer une lumière rouge-vif… puis panique des instituteurs, quand ils virent le « wagon » s’élever lentement au-dessus de la voie et venir droit sur eux pour passer en silence à moins de 100 m de leur tête ! (LDLN)2.

Comparons avec un autre cas similaire :

Dimanche 16 juillet 1972, 3h10 du matin, à 76 km de Balnearia, zone de Cordoba, Argentine.

Deux hommes roulent en voiture le long d’une voie ferrée, observent une file de lumières rectangulaires qu’ils attribuèrent à un convoi ferroviaire arrêté. Les lumières étaient d’une « douce couleur orangée » ! En outre, … il n’y avait aucune espèce de lumière ou de réflecteur à l’une ou l’autre extrémité de l’objet !

Et ce qui est plus remarquable, la voie du chemin de fer passe à 10 mètres de la route et non à 50 mètres de celle-ci, distance correspondant approximativement au point de stationnement du « convoi » !

L’importance majeure de ce cas, c’est qu’il y eut un raccourcissement manifeste du voyage des automobilistes !

Il y eut « un trajet de 81 km dont les protagonistes n’ont conservé absolument aucun souvenir » !

Tiré de « Phénomènes Spatiaux », revue du GEPA, n°35, mars 1973, p.21 à 29.

Il y eut aussi d’autres observations de « trains » en juillet 1972, en Argentine, mais sans lien avec des voies ferrées; même numéro 35 de « Phénomènes Spatiaux », p.29 & 30, « ufologie comparée ».

Imiter… la Lune est aussi un autre moyen dont disposent les OVNI pour passer inaperçus !

C’est l’aventure arrivée à feu Mr Tyrade, enquêteur à « Lumières dans la Nuit », le jeudi 09 juillet 1970 à Évillers, dans le Doubs, vers 22h45, et à Mlle Henriette Lacoste.

Tous deux observent, basse sur l’horizon, une énorme « Lune » bien jaune et bien ronde. Ils l’observent pendant une demi-heure sans qu’elle ait paru descendre sur l’horizon. Puis les témoins rentrent chez eux ! (LDLN)

Après un contrôle, cette nuit-là, la vraie Lune devait avoir la forme d’un mince croissant, car vieille de six jours !

Ce n’était donc pas… la Lune !!!

Combien de témoins ont pu être ainsi abusés de la même façon ?

D’où la nécessité de procéder à des… vérifications systématiques !!!

Et maintenant, le nec plus ultra.

Monsieur Paul Hill avait terminé une brillante carrière d’ingénieur en chef au Centre de Recherches Langley qui travaille pour le compte de la NASA, et avait auparavant, fait ses classes de chercheur dans différents laboratoires affectés à l’aviation civile et militaire des USA.

En 1962, à Hampton, Virginie, vers 16 h, Mr Hill était passager à bord d’une voiture que conduisait un de ses amis. Ils roulaient sur Chesapeake Avenue…

Mr Hill distingua alors un « dirigeable », mais fut intrigué par sa grosseur, car ce type de « dirigeable » avait disparu de la région depuis belle lurette. Puis il se rendit compte qu’il n’avait pas d’ailerons stabilisateurs, ni d’empennage de queue !

Citons Mr Paul Hill : « Quelques instants plus tard, j’ai pu lire très clairement, sur ses flans : GOODYEAR, écrit en lettres de belle taille, mais d’une manière plus allongée que le « GOODYEAR » que j’avais aperçu il y a plusieurs années sur les ballons publicitaires de la célèbre société de pneumatiques ».

 » Puis, il s’est passé quelque chose d’ahurissant : « L’étrange ballon » a brusquement accéléré, en émettant des flammèches d’un jaune paille, courtes d’abord, puis s’allongeant au fur et à mesure qu’il prenait de la vitesse, laissant derrière lui une légère traînée… Dans le même temps, il changea de cap et prit une inclinaison d’environ 5° par rapport à l’horizon. Il nous dépassa à une vitesse fantastique, pour disparaître dans la couche de nuages noirs chargés d’orage ! Je suis certain que cette brutale accélération progressive n’a pas duré plus de 4 secondes…! « .

Ainsi l’OVNI a opéré un second camouflage, en se positionnant… dans la couche de nuages noirs !!! Ce n’est pas la première fois que l’on a constaté que certains OVNI utilisent les nuages comme écran !!!

Tout de même, utiliser l’inscription « GOODYEAR »… mais jusqu’où iront-ils ces OVNI ?!!!

Cas tiré d’une étude de Jean Sider, parue dans « Ufologia » n°16, 1er trim. 1979.

https://i1.wp.com/img20.imageshack.us/img20/833/78371931.jpg

Les OVNI camouflés s’adaptent à notre technologie, et à l’heure actuelle on ne compte plus les OVNI déguisés en… lasers !!!

Mais là aussi, la perspicacité des témoins et des enquêteurs a pu permettre d’éventer la supercherie !!!

  • À d’Huison-Longueville (Essonne), 29.01.93; ça ressemble à un sky, mais… inversé ! (le sky est un autre type de laser) (voir LDLN n°316, p.31)
  • Près de La Ferté-Alais (Essonne), 05.12.93; effets inexplicables pour un sky ! (LDLN n°322, p.7)
  • Nord de Béziers, 26.09.93; apparence complètement inexplicable (LDLN n°321, p.26 à 29)
  • Wavrin, 10.01.94; Observation effectuée… après la fermeture de la discothèque locale ! (LDLN n°322, p.13 & 14, et n°324, p.13) – (Voir LDLN n°327, concernant les sky et lasers).

Mais il y a mieux encore !

Mardi soir 14 décembre 1993, un habitant de Bondoufle, commune de l’Essonne, près de Corbeil-Essonnes observe un rayon vert, de même que les gendarmes appelés sur les lieux.

À Bondoufle, il y a une discothèque qui émet régulièrement un laser vert. Mais, depuis quinze jours, le laser de la discothèque… est en panne !!! (déclaration de Mr Perreira, un des dirigeants). Le nom de cette discothèque ?… « la Planète » ?!!!

Ça ne s’invente pas !!!

(Voir « le Parisien », édition de l’Essonne, jeudi 16.12.93).

Autre cas de « Rayon Vert » :

Dans le cadre de son enquête auprès du contacté Corse Michel-Ange, Jean-Pierre Chambraud a, avec d’autres personnes, organisé des surveillances du ciel répétées, qui s’avérèrent… payantes !

En février 1977, ils observent un « immense faisceau jaune-vert qui part du sol et se dirige en oblique vers le ciel », en plein maquis Corse.

Citation : « Mais cet immense faisceau vert, d’un diamètre au moins égal à trois mètres, comment l’expliquer ? ». Tiré du livre « La Corse, base d’OVNI », par Jean-Pierre Chambraud, Édit. « Du Rocher », 2ème trim. 1979.

Révélation du contacté Corse Michel-Ange : « Ils utilisent un produit tiré du sel de mer », p.123.

Lors d’une étude précédente, j’évoquai l’intérêt manifesté par certains OVNI pour le… sel.

Il peut être difficile de « surprendre » les OVNI extracteurs de sel, vu leur goût prononcé au camouflage et à la clandestinité !

Faudrait-il de surcroît, que les témoins soient là au bon moment, et au bon endroit ! Et puis même, les témoins peuvent être rendus amnésiques par le phénomène.

Combien de témoins ont été rendus amnésiques dans le monde ? Voir les livres récents de David Jacobs « les kidnappeurs d’un autre monde », Édit. « Presses de la Cité », et de Budd Hopkins « enlèvements extra-terrestres », Édit. « Du Rocher », coll. « Âge du Verseau ». C’est affolant !!!

Cela l’est d’autant plus, car qui dit observation dit perception. Et c’est notre… cerveau qui est en jeu ! Le phénomène OVNI est capable de contrôler nos cerveaux ; on a vu comment ils opèrent lors des enlèvements !

La « réalité » que nous croyons percevoir par nos yeux, ne l’est peut-être pas ! Car nous pouvons voir par notre télencéphale, de la même manière que nous percevons les images de… nos rêves ! Et une interférence, une manipulation peut donc s’opérer au niveau du cerveau par ce phénomène OVNI !

Par ailleurs, on ne compte plus toutes les observations d’OVNI enregistrées par les radars, mais non aperçus visuellement !

Ainsi, l’invisibilité est un autre moyen retenu pour nous dissimuler leurs occupations !

Un cas type parmi d’autres :

13 mai 1967, sur le terrain d’atterrissage de Colorado-Springs (Colorado, USA), un OVNI traverse l’aérodrome à moins de 60 mètres d’altitude. Les radars enregistrent son passage; il se comporte comme un « avion » au radar, mais… invisible à l’oeil nu !

Cas évoqué dans le rapport Condon, Université du Colorado. Voir le livre « les étrangers de l’espace », par Donald Keyhoe, édit. « France-Empire ».

En conclusion, on peut dire que les moyens employés par les OVNI pour leurs dissimulations ne… sont pas infaillibles !!!

Le point faible du mimétisme réside… dans la façon de disparaître — constatée par les témoins attentifs et perspicaces : par exemple, disparitions brutales du « wagon » du Jura, et du « ballon GOODYEAR » de Virginie !

La pratique de l’hypnose permet de mettre à jour l’amnésie provoquée artificiellement par le phénomène !

Nos radars peuvent détecter leurs présences invisibles à nos yeux !

Ouf ! Tout n’est pas perdu ! Il nous reste encore des ressources !!!

 Par Christian MACÉ sur UFO WEB FRANCE

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s