Contrôle des consciences par l’alimentation. Interview de Dr. Radical sur les OGMs.

https://i2.wp.com/www.crom.be/images/articles/25_m.jpg

Contrôle des consciences par l’alimentation

Interview de Dr. Radical sur les OGMs
Auteur: C.R.O.M.

L’organisme est Génétiquement Modifié par une extrême violence sur la nature. Le but du jeu : faire rentrer de l’ADN étranger dans une cellule. Pour le blé, le maïs ou le riz, ils utilisent la technique suivante : la biolistique. On appelle également cette technique « canon à gènes ». Elle consiste à bombarder les cellules (par exemple, de la tomate) de projectiles constitués de billes d’or ou de tungstène recouvertes des molécules de l’ADN étranger (ADN insecticide, par exemple). La nature voulant se protéger naturellement, la plupart des cellules tentent de se défaire de ces billes, tout comme nous luttons parfois contre les maladies. Environ 1 cellule sur 1000 finit par accepter cet ADN étranger et peut ainsi au final générer une plante transgénique. L’homme utilise des technologies violentes pour forcer des cellules à accepter des gènes d’autres espèces. Les OGM sont le degré final dans l’échelle de la manipulation, après le bourrage de crâne culturel. En voulant nous imposer des aliments dénaturés, l’élite planétaire concrétise son emprise sur l’humanité jusqu’au stade terminal. Cessons de croire qu’il s’agit d’intérêts économiques car ceux-ci ne sont qu’un appât pour stimuler la recherche sur les OGM. Il s’agit d’une guerre totale contre l’être humain pour le réduire à l’état de robot. Avec notre ami et conseiller Mister RADIKAL, partageons une vision aussi décapante qu’optimiste.

Mister Radikal: A chaque fois que je lis une étude scientifique bien intentionnée montrant les risques des OGM, je me demande si les bons sentiments ne sont pas encore plus dangereux que les périls qu’ils dénoncent.

En consultant les parutions «alternatives» de médecines douces ou d’écologie, on ne peut se défaire d’un sentiment de malaise, tellement les argumentaires «scientifiquement corrects» sont faibles en comparaison de la brutalité de l’agression des manipulations génétiques.

Chacun y va de ses doutes et de ses interrogations comme le feraient des demeurés qui, regardant une maison en train de brûler, se demanderaient s’il faut appeler les pompiers: «Ne croyez-vous pas, cher ami, que ce feu risque de tout détruire ? Les expériences passées ont montré qu’à partir d’un certain seuil de chaleur, la charpente ne résiste pas, quoique cela dépende des matériaux…bla…bla…»

La plupart des parutions alternatives bien-pensantes qui traitent de sujets aussi graves que les vaccins ou les OGM sont tout aussi irresponsables ! Le discours des opposants aux manipulations scientifiques est devenu si mou qu’on pourrait presque dénoncer leurs auteurs comme des «collabos».

L’écosophe: C’est un peu exagéré. Si on prend les esprits courageux -fort rares au demeurant- qui depuis cinquante ans ont dénoncé la dangerosité des vaccins. Je pense à ces médecins qui…

Mister Radikal: Parlons-en! Depuis le docteur Lautrec qui prophétisait dans les années 50, l’émergence d’une puissante ligue antivaccinaliste, ce ne fut qu’une surenchère de thèses et d’analyses en réponse à la science officielle, comme si on pouvait contrer des chars d’assaut avec des discours. J’affirme que ces messieurs-dames qui nous démontrent «preuves à l’appui», depuis cinquante ans, que les vaccins sont nuisibles, sont totalement à côté de la plaque ! Oui, les vaccins sont criminels, non parce qu’ils contiennent des substances nocives mais, surtout, parce qu’ils ont été inventés dans le but de nuire. Je dis «inventés», et non «fabriqués». Les antivaccinalistes camouflent ce fait avec leurs analyses «scientifiquement correctes» parce qu’ils refusent de voir l’intention de base. C’est comme si, après un attentat à la bombe, on dépensait des trésors d’intelligence pour démontrer que la poudre est explosive et qu’elle est, par conséquent, dangereuse si on l’utilise dans une rue passante. Vous me suivez ? Voilà ce qu’on observe depuis un siècle dans le domaine des vaccinations.

On voudrait contrer la folie scientiste par la sagesse scientifique, en laissant croire que cette folie n’est pas mal intentionnée mais seulement le fruit de l’ignorance.

L’écosophe: Cela signifie-t-il que la plupart des opposants aux découvertes nuisibles le sont pour des raisons secondaires et non en vertu de principes absolus ? Cela entraînerait-il une impuissance à agir ? Pire encore, cela révèle-t-il une sorte de collaboration tacite ?

Mister Radikal: Exactement. Comme des croyants qui se disputent, de manière totalement stérile, sur la nature de Dieu. Prenez l’énergie atomique. Que n’a-t-on pas dit, à juste titre, sur la pollution de la radio-activité ? Cela a-t-il inquiété le moins du monde ces messieurs d’EDF? Au contraire, ils ont élaboré un argumentaire sophistiqué en faveur de l’atome, qui est d’autant plus pernicieux. On a embourbé le débat dans une querelle sans fin sur les seuils nuisibles de radio-activité. Je vous prouve ceci et vous allez me démontrer cela. Il s’agit de querelles de théologiens. Il est scandaleux d’entrer dans un débat truqué, lorsque les intérêts supérieurs de l’humanité sont en jeu.

L’écosophe: C’est juste, mais nous ne sommes pas habitués à penser ainsi, précisément à cause des experts qui interfèrent avec notre instinct de vérité, lequel n’a pas besoin de leurs analyses pour savoir que la pluie mouille.

Mister Radikal: Nous n’avons pas besoin d’experts pour savoir que l’injection du germe de la maladie implique l’acceptation de vivre avec cette maladie latente dans notre corps énergétique. Quiconque possède un tant soit peu de jugeote saisit immédiatement le danger, sans avoir besoin de réfléchir à la composition des vaccins. On se dit que le vaccin ne doit pas être sans incidence sur l’énergie vitale et, par conséquent, sur le système nerveux et sur la conscience. On n’a pas besoin d’avoir étudié la question de manière «scientifique». Faites une enquête autour de vous, au sein de la population spontanément réfractaire aux vaccins. Les anti-vaccinalistes scientifiques ne prêchent que des convaincus. On pourrait admettre qu’ils font un travail de clarification indispensable pour le débat, mais cela a-t-il empêché l’obligation vaccinale ?
Je vous affirme que les expertises et les contre-expertises ne servent à rien, sauf quand il est trop tard parce que vous avez été estropié par un vaccin et que vous allez porter plainte en vous appuyant sur les analyses existantes. Mais, là encore, les querelles d’experts noient les vraies questions qui sont : premièrement, est-on libre de sa vie et son corps ? Deuxièmement, et c’est le plus important, qui a imaginé de nous empoisonner de la sorte ?

L’écosophe: Qui a imaginé de nous empoisonner de cette sorte, sous couvert de nous protéger du mal ? La question semble fondamentale si l’on veut résoudre le problème jusque dans ses racines. Mais cette question est précisément celle qui n’est jamais posée par les anti-vaccinalistes et les militants pour la liberté de vaccination. Pourquoi ?

Mister Radikal: Pourquoi n’allons-nous pas au fond des problèmes ? C’est la question. Il faut tout d’abord se demander pourquoi nous ne voyons pas l’intention derrière l’acte ?

C’est pourquoi les analyses «scientifiques» semblent des aveux d’impuissance. C’est comme si on ne voulait pas savoir. Nous avons pris l’exemple des vaccins et de leur origine occulte mais nous verrons qu’il en va de même pour l’atome ou les manipulations génétiques.
Il y a toujours une intelligence derrière une invention. Lorsque l’invention est scabreuse, mais qu’on veut l’imposer par la force de la loi, il faut se demander : «Où veulent-ils en venir ?» Hélas, c’est ici que les analyses «scientifiquement correctes» brouillent tout. On tente de discuter avec le diable pour lui prouver qu’il se trompe. «Monsieur le Diable, j’ai démontré que vos vaccins et vos OGM risquent d’affaiblir l’immunité. Au vu de ces preuves, voudriez-vous revoir vos inventions, je vous prie ?» Le Diable se marre.

L’écosophe: Il en rigole encore. Il va même pouvoir encore mieux vendre sa camelote, car on lui fournit les réponses et les arguments. Il sait ce qu’il doit nier et ce qu’il doit affirmer. Toutefois, il y a une faiblesse dans votre raisonnement. La plupart des gens bien intentionnés qui veulent démolir une théorie scientifique par une autre théorie scientifique n’ont aucune idée de l’existence du Diable, comme vous dites. Ils risquent même de vous prendre pour un fou. Pour eux, tout cela est accidentel. C’est l’ERREUR SCIENTIFIQUE !

Mister Radikal: Ne nous fixons pas sur des mots. Qui est le Diable ? C’est le criminel qui a eu l’idée d’inventer ces poisons dans le but explicite de nous empoisonner, et non par erreur scientifique. Quelle foutaise que l’erreur scientifique lorsqu’on connaît un tant soit peut le fonctionnement des loges où tout cela se concocte. Mais, si nous ne pouvons pas admettre que le but premier d’un poison est d’empoisonner des victimes, alors vous pouvez continuer à l’analyser jusqu’à la fin du monde. Pendant ce temps, l’empoisonneur continue son trafic. De plus, il s’enrichit, et il offre une brillante carrière aux mercenaires scientistes qui ne sont pas des lumières sur le plan philosophique. Ce sont même de parfaits ignorants à l’esprit perverti, et qui sont, de ce fait, aisément corruptibles. Un expert en manipulation génétique l’est aussi en matière de corruption, n’est-ce pas ?
Voilà le nœud du problème que je soulève avec impertinence. Si on refuse d’identifier la responsabilité ultime dans une affaire de crime contre l’humanité, alors il faut se rendre à l’évidence, on collabore avec l’adversaire. En s’opposant à lui pour de mauvaises raisons, on fait son jeu et on le dédouane en partie de sa responsabilité morale. Il peut alors nous amuser indéfiniment en nous embourbant dans des débats scientifiques et des expertises de spécialistes. Par pitié, ne devenez jamais un spécialiste, cela rend myope et borné.

L’écosophe: Le ciel m’en a préservé jusque là. Vous avez sans doute raison. En consultant les sites Internet qui traitent de la question des OGM, on comprend l’impasse dans laquelle nous sommes. D’un côté, les lobbies qui vantent leur marchandise, souvent sur la base des arguments fournis par leurs détracteurs. Et de l’autre, les opposants souvent sincères et compétents mais pas assez malins pour réaliser qu’ils dénoncent un vrai péril, mais pour de mauvaises raisons. Comment lutter contre un fléau lorsqu’on ne l’a pas encore compris ?

Mister Radikal: Je connais les arguments des anti-OGM, et je n’ai pas besoin de préciser que je suis d’accord avec eux sur ces points. Mais on ne peut s’empêcher d’éprouver une sainte colère lorsqu’ils ressassent leur sempiternelle dénonciation de «l’erreur scientifique» ou de l’avidité des capitalistes des laboratoires. C’est pathétique. Je crois que la lecture des protestations anti-OGM doit faire beaucoup rire dans certaines loges de haut niveau. Comment peut-on s’imaginer que ces savants soient assez stupides pour n’avoir pas réalisé qu’un gène de scorpion dans un grain de blé risquait d’avoir des conséquences fâcheuses ?

L’écosophe: Vous voulez donc dire qu’ils en connaissent les risques ?

Mister Radikal: Parfaitement ! Tout comme ils savaient que les expériences nucléaires allaient augmenter la radio-activité sur la Terre, et qu’il y aurait inévitablement des fuites, sans parler des déchets qui s’accumulent. Voudriez-vous me faire croire que ces brillants scientifiques avaient tout simplement oublié le «détail» des déchets nucléaires? Et la chute de l’immunité par les antibiotiques et les vaccins ? Et l’atroce soupe génétique qui risque de se répandre à travers la nature de manière incontrôlable ? Ils sont déments mais pas stupides. Il ne faut pas mépriser l’adversaire.

L’écosophe: Venons-en au fait. Au sujet des OGM, les « conspirationnistes » prétendent que ces conséquences secondaires sont voulues de manière rigoureuse afin d’induire des effets inconnus et des mutations irréversibles dans la conscience humaine. Est-ce cela qu’il faut redouter et qui vous révolte tellement chez les opposants naïfs qui continuent à gober la farce de l’erreur scientifique, quand ce n’est pas l’avidité capitaliste ?

Mister Radikal: Les sbires des labos ne commettent pas d’erreur, ils font ce qu’on leur ordonne de faire. Quant aux marchands, ils vendent. Le problème ne se situe pas à ce niveau… Non, les manipulations génétiques ont un tout autre but que de procurer des médailles aux savants et de rapporter de l’argent aux labos. Il ne faut pas gaspiller d’énergie en leur opposant des arguments humanistes car il n’y a rien d’humain là-dedans. Ce n’est ni une erreur, ni de l’immoralité, c’est un complot.

L’écosophe: Nous sommes d’accord, mais un complot dans quel but et organisé par qui ?
Nous avons déjà apporté un élément de réponse au sujet de l’implication des Rothschild dans le conseil d’administration de l’Institut Pasteur, dès sa fondation à la fin du 19ème siècle. Mais les gens ne voient pas en quoi cela rendrait les vaccins encore plus suspects. On préfère se dire: «Ah bon, c’est Rothschild ? C’est encore une question de gros sous ! »
Et l’on élude ainsi le problème, à savoir : pourquoi se préoccupent-on de notre santé ? Pourquoi veut-on nous injecter, par la force de la loi, des bouillons de culture immondes ?

Mister Radikal: Avez-vous enregistré des réactions, lors de cette révélation de la collusion entre Rothschild et l’Institut Pasteur ?

L’écosophe: Cela ne semble pas intéresser les anti-vaccinalistes. La plupart des chercheurs sont d’une grande naïveté. C’est pourquoi, depuis plus d’un siècle, nul ne creuse la science noire. On aimerait qu’ils mettent autant d’énergie à réfléchir aux implications profondes qu’aux analyses chimiques.

Mister Radikal: La science noire, oui, c’est ainsi qu’il faut la nommer. Je crois qu’il ne faut pas s’occuper de ceux qui vivent encore dans le mythe de la raison des «lumières». Si l’on vous dit que l’Institut Pasteur est un enfant de la maison Rothschild et que vous n’y voyez que du feu, il n’y a rien à ajouter, à moins que vous y preniez prétexte à une tirade antisémite de mauvais goût… Non, les juifs n’ont définitivement rien à voir dans les magouilles de la Maison Rothschild qui s’autorise à les envoyer au casse-pipe lorsque cela l’arrange. Il faut comprendre pourquoi ces êtres nous empoisonnent ? Quel est le mobile du crime ?

L’écosophe: Nous contrôler. Nous affaiblir et amoindrir nos résistances psychiques, ce qui revient au même.

Mister Radikal: Exact ! L’empoisonnement médical «scientifiquement correct» permet de nous affaiblir, de nous stresser par la peur des virus et de nous rendre dépendant des remèdes. Cela a surtout un effet idéologique : celui de croire aveuglément en la science en espérant un salut provenant du progrès scientifique.

La question présente est de comprendre pourquoi la dénaturation de notre support nourricier biologique leur est nécessaire ? Il y a plusieurs pistes. Avez-vous une idée ?

L’écosophe: Nous savons que la manipulation commence par des suggestions en vue de nous imprimer les idées qui constituent la culture globale dans laquelle nous baignons, et que pratiquement personne ne met en doute. Ensuite, pour que ces suggestions deviennent des certitudes que nous croyons issues de notre propre esprit, il faut une propagande culturelle, politique et idéologique qui nous saisit émotionnellement -les films, les informations, les idées à la mode, les célébrités qui font l’actualité et qui ne manquent jamais de renforcer la pensée unique comme, par exemple, les bons sentiments humanitaires ; bref, le matraquage quotidien. Celui qui ne gobe pas ceci gobera cela. Personne n’y échappe complètement, croyez-moi.

En bout de chaîne, afin de nous faire passer pratiquement au comportement voulu, il faut nous faire absorber une nourriture adaptée, riche en certains éléments et appauvrie en d’autres. Alors, la boucle est bouclée. Depuis les aspects supérieurs de notre être jusqu’à nos actes les plus concrets, nous voilà conditionnés comme des robots, sans nous en rendre compte. Le formatage est terrifiant.

Mister Radikal: Comme il est pathétique l’homme moderne avec sa «liberté de conscience», sa revendication des «droits de l’homme», alors qu’il n’y a jamais eu aussi peu de liberté. Comme il est drôle avec son individualisme alors qu’il pense exactement comme tout le monde sur tous les sujets. Avez-vous remarqué la rapidité du phénomène ? Mais pourquoi faut-il qu’ils en arrivent à manipuler l’alimentation alors que la victoire leur est acquise sur tous les fronts ? Je veux voir si vous êtes perspicace.

L’écosophe: Ils doivent s’assurer d’un conformisme absolu de notre part et que nos capacités vont muter dans le sens qui leur est favorable.

Mister Radikal: Ils tentent de nous faire muter négativement avant que nous prenions conscience de notre capacité de mutation positive. Cet enjeu semble si dramatique qu’ils ont lancé le plan de manipulations génétiques en riposte à quelque chose dont ils ont peur. Sinon pourquoi cette précipitation, sachant qu’ils nous tiennent déjà sous contrôle et cela depuis fort longtemps ? Il faut qu’il y ait urgence ou une échéance grave pour bousculer avec violence l’ordre naturel immémorial. Je ne crois pas que des esprits rationalistes puissent suivre mon raisonnement car les gens sont contaminés par l’idée du progrès. Ils ne réalisent pas que rien n’arrive sans la volonté d’un penseur qui a décidé de faire bouger les choses dans une direction donnée. Les gens croient au hasard.

L’écosophe: Oui, les gens croient que tout évolue naturellement et que les découvertes scientifiques, bonnes ou mauvaises, procèdent de ce mouvement. C’est pourquoi, il n’y a pas de révolte. Tout semble naturel, y compris les manipulations les plus monstrueusement anti-naturelles. Admettez qu’à ce stade, la question vraiment importante n’est pas de connaître l’identité d’un responsable aussi puissant qu’invisible, mais d’en appeler à notre responsabilité en nous demandant pourquoi nous sommes si passifs et si ignorants, ce qui me semble la cause de notre apathie ?

Mister Radikal: Nous pourrions être plus dynamiques si ceux qui défendent les bonnes causes et qui prétendent nous informer, n’étaient pas aussi désinformés eux-mêmes.

Il n’y a rien de pire que des révoltés mous, des dissidents conformistes et des résistants idéalistes qui refusent de voir en face le rapport des forces. L’un se bat contre les moulins à vent pendant que l’autre fait la révolution sur Internet. Interné sur Internet !

Il faut éveiller les esprits à la véritable nature des dangers et se réveiller soi-même de l’illusion de ce jeu diabolique.

L’écosophe: Je crains que vous ne demandiez aux gens l’impossible en leur proposant de mener une guerre pacifique. Jusqu’ici, il y a ceux qui prient ou ceux qui descendent dans la rue. Nous n’avons pas encore compris que, dans l’ère nouvelle, il va falloir trouver un juste milieu entre la résistance et la sérénité. On est écœuré lorsqu’on lit la propagande new age qui appelle au secours le ciel. Autant appeler ses gardiens à l’aide lorsqu’on est prisonnier ! Alors, à qui se référer ?

Mister Radikal: Sans vouloir prêcher, je crois qu’il faut faire confiance au vide régénérateur qui est au cœur de tous les phénomènes. Rien ne dure. Des forces sont à l’œuvre. Nous devons simplement leur ouvrir une voie par notre prise de conscience. Mais attention, pas de demi-mesure, il ne faut pas craindre de regarder les choses en face. Conscience toute ! Tout ça va devenir très intéressant. J’ai hâte de voir la suite. Il va y avoir du sport !

Mise en Ligne: 07.01.10 | Extrait de Kali Yuga

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s